06 64 22 14 68

Le Pied et Le Diabète

La Prévention des patients diabétiques comprend une éducation du patient ainsi qu’un suivi spécialisé.
Voici quelques conseils à suivre attentivement pour les personnes diabétiques :

-Inspecter ses pieds chaque jour si besoin à l’aide d’un miroir ou d’une tierce personne.
-Signaler Immédiatement toute Lésion suspecte.
-Laver chaque jour les Pieds à l’eau tiède et au savon.
-Bien sécher ses pieds entre les orteils.
-Hydrater ses pieds avec une crème hydratante neutre en cas de peau sèche.
-Utiliser des chaussettes en fibre naturelle pas trop serrées et les changer tous les jours.
-Inspecter ses chaussures avant de se chausser pour vérifier l’absence de corps étranger.
-Acheter les chaussures en fin de journée car les pieds sont plus gonflés et contrôler le bien-être dans la chaussure en évitant les coutures gênantes.

ATTENTION !!! A NE PAS FAIRE

-Éviter de couper ses ongles trop courts.
- Ne pas marcher pieds nus.
-Ne pas utiliser d’instruments tranchants pour retirer des cors ou durillons.
-Ne pas utiliser de coricides.
-Ne pas prendre de bains de pieds prolongés et trop chauds.

EN GENERAL


-Avoir un régime alimentaire équilibré
-Pratique régulière d’une activité physique
-Eviter de fumer
-Prévenir le podologue qu’on est diabétique
-Aller consulter le podologue dès le moindre doute.

LE PIED DIABÉTIQUE


Le Pied Diabétique est une des principales complications du diabète, c’est pourquoi un nombre élevé de lésions du pied sont constatées chez ces derniers. (20 à 25% des diabétiques vont consulter au moins une fois dans leur vie parce qu’ils sont atteints d’une lésion du pied) Il peut présenter des troubles trophiques potentiellement graves et pouvant entrainer des amputations, par l’accumulation des complications neurologiques, artérielles et infectieuses. En effet, le sucre en taux trop élevé dans le sang attaque les tissus au niveau neurologique=Neuropathies, au niveau vasculaire=Artériopathies et augmente le risque d’infection.

NEUROPATHIES:

-Troubles de la sensibilité tactile, thermique, algique et profonde.
-Déficit moteur qui provoque un déséquilibre entre les muscles extenseurs et fléchisseurs du pied provoquant des déformations du pied et des troubles statiques pouvant aboutir à une déformation du pied (pied de Charcot)
-Une Atteinte végétative, autonome, à l’origine d’une sécheresse cutanée, d’œdèmes et de troubles vasomoteurs.

ARTERIOPATHIES

-Mauvaise irrigation des tissus à l’origine de troubles de cicatrisation qui ralentiront la guérison des lésions et faciliteront les infections.

Les complications du diabète au niveau des pieds sont donc en rapport avec la baisse de sensibilité nerveuse qui empêche la perception par le diabétique des petites blessures ou anomalies du pied (cors, durillons, crevasses, fissures, brûlures, ampoules) qui finissent par empirer et s’infecter entrainant un risque d’amputation.
Il existe une Gradation du risque podologique chez le patient diabétique permettant de définir une prise en charge chez le pédicure-podologue avec un nombre de séances par an défini selon le grade.

Ce Grade sera défini par le Médecin Traitant qui effectuera ensuite une ordonnance pour les séances de pédicurie.


Le diabète est une augmentation anormale du taux de glucose (sucre) dans le sang. C’est un trouble du métabolisme résultant d’un déficit en insuline ou bien d’une résistance pathologique à cette hormone. Le diabète peut-être dû à des facteurs génétiques ou environnementaux (acquis. La glycémie normale (taux de sucres dans le sang) doit être comprise entre 0.70g/L et 1,20g/L Si elle est supérieure à ces chiffres, on parle alors de diabète.

Il existe deux types de diabète:


Le diabète de type 1 (Diabète Insulinodépendant=DID)

Il représente 10% des diabétiques.
On le retrouve la plupart du temps chez des individus jeunes (souvent avant l’âge de 30 ans) et maigres.
Ce diabète est dû à une destruction auto-immune des cellules sécrétrices d’insuline du pancréas qui ne peuvent alors plus fabriquer cette insuline.
Les signes cliniques de ce diabète de type 1 sont une sensation de soif et de fatigue importantes, un amaigrissement important, des urines abondantes et une évolution soudaine et rapide. Le traitement consiste en une prise de comprimés ainsi qu’un régime lorsque la sécrétion d’insuline est encore suffisante mais nécessite ensuite directement des injections d’insuline lorsque ces sécrétions deviennent insuffisantes.


Le diabète de type 2(Diabète Non-Insulinodépendant=DNID)

Il représente 90% des diabétiques.
On le retrouve la plupart du temps chez des individus plus âgés, en surpoids, sédentaires et présentant des antécédents génétiques.
Ce diabète est dû à une insulino-résistance (résistance pathologique à l’insuline)

Le traitement consiste en une prise de comprimés hypoglycémiants ainsi qu’un régime adapté (restriction en sucres)

Si le diabète n’est pas traité, il peut être à l’origine de graves complications, notamment au niveau du pied :
fois/an